Commission sur les Infrastructures géodésiques

Président : Claude Boucher

Secrétaire : Bruno Garayt

Mission :

Observatoire des activités françaises dans le domaine des infrastructures géodésique, et incitateur d’études sur ce sujet. Le domaine couvert par la notion  d’infrastructure géodésique est large (systèmes de mesure, collecte, archivage et diffusion des données brutes et élaborées, centres d’analyse…). Les systèmes d’observation sont soit terrestres in situ , marins, sous-marins, aéroportés (avions, ballons ou drones), ou spatiaux. Ce sont les infrastructures terrestres in situ qui requièrent la priorité, mais la commission sera libre d’aborder les autres aspects si le besoin s’exprime. En revanche, à côté des stations de géodésie spatiale, cœur du GGRF, la commission veillera à prendre en compte les autres mesures (rattachements, gravimétrie, horloges, marégraphes…)

 

Objectifs:

  • Servir d’observatoire de l’activité française dans le domaine, notamment sa contribution aux activités internationales (GGRF, GGOS..) ou européennes (EPOS…)
  • Définir des actions et recommandations utiles (priorités, ressources, infrastructures durables de qualité…)
  • Assurer et renforcer les liens avec les communautés utilisatrices
  • Appui aux représentations françaises concernées (organisations scientifiques ou intergouvernementales, tel que GGIM/GGRF)